Investiguer des Chaînes d'Approvisionnement

par Mario Rautner

https://cdn.ttc.io/src/kit.exposingtheinvisible.org/il/Supply-Chains-cik-illustration.png


EN RÉSUMÉ: Une introduction aux investigations sur la chaîne d'approvisionnement, y compris avec un aperçu des principaux outils, techniques, ressources de données et précautions essentielles à prendre. Elle se concentre sur les principaux acteurs, étapes et processus d'une chaîne d'approvisionnement et comprend une investigation hypothétique étape par étape.

Une chaîne d'approvisionnement logistique est un ensemble d'étapes que les produits de base (biens ou matières premières) doivent franchir avant de devenir des produits utilisés par les consommat⋅rices⋅eurs ou l'industrie. Les étapes d'une chaîne d'approvisionnement peuvent inclure des endroits où les produits sont transformés − par exemple, une société d'électronique où les circuits imprimés sont fabriqués à partir de transistors et de lignes de cuivre − et où les produits changent de mains pendant le transport, comme le chargement des circuits imprimés sur un camion et leur expédition à une société de fabrication informatique.

Les investigations sur une chaîne d'approvisionnement se concentrent sur la collecte de preuves pour relier chaque étape du parcours d'un produit, de l'origine de la marchandise (par exemple, les conflits autour de la cassitérite, minerais utilisé dans la soudure des ordinateurs portables) au produit final (l'ordinateur portable lui-même), qui peut contenir des centaines de composants différents.

Les investigations sur une chaîne d'approvisionnement peuvent être particulièrement percutantes puisqu'elles ont le potentiel de changer les comportements de secteurs entiers lorsqu'elles sont menées efficacement, avec des preuves intégrales et fiables. Une récente enquête sur une chaîne d'approvisionnement, par exemple, a allégué qu'un important fournisseur d'huile de palme pour de grandes entreprises alimentaires comme Unilever, Nestlé et Mars, pratiquait une déforestation massive et ne respectait pas les politiques durables en la matière. En réaction directe, Unilever a bloqué sa collaboration avec le fournisseur dans l'attente d'autres vérifications. Dans un autre cas, en 2018, la chaîne de supermarchés britannique Iceland (Iceland Foods Ltd)s'est engagée à retirer l'huile de palme du processus de fabrication de ses produits de marque propre jusqu'à fin 2018.

Ces investigations et conclusions peuvent avoir un impact non seulement sur la réputation mais aussi sur la situation financière des entreprises concernées, en particulier lorsqu'elles révèlent des activités illégales ou controversées. Rappelez-vous qu'il n'est pas nécessaire que quelque chose soit illégal pour qu'il soit considéré comme controversé. Même l'utilisation de fourrure de lapin, bien que légale, peut être problématique pour une marque de mode de nos jours.

Dans les affaires les plus abouties, ce changement a un impact sur la chaîne d'approvisionnement jusqu'à l'origine du produit, où il peut s'opérer une prévention concernant l'injustice sociale, les mauvaises conditions de travail et des violations des droits humains jusqu'à l'accaparement des terres et à la destruction de l'environnement. La plupart des investigations sur une chaîne d'approvisionnement sont menées par des journalistes ou des ONG, mais elles peuvent aussi être menées par des enquêtrices et enquêteurs indépendant⋅e⋅s déterminé⋅e⋅s ou par des personnes et des communautés directement touchées par un problème.

Mettre en lumière l'origine réelle de nos produits

Tout ce qui nous entoure fait partie d'une chaîne d'approvisionnement logistique: de la nourriture que nous mangeons aux vêtements que nous portons et aux appareils que nous utilisons. Mais la nature même des chaînes d'approvisionnement et de distribution signifie que nous savons rarement comment les marchandises sont produites ou même d'où elles proviennent.

Nous ne nous demandons pas toujours d'où proviennent nos articles, qui en a récolté les matières premières et dans quelles conditions, s'il y a eu exploitation ou abus à un moment quelconque du processus de production, ou si des actes illicites ont été commis en cours de route. Toutefois, ces questions pourraient être mises en lumière lorsque des controverses publiques apparaîtront au sujet de certains produits ou de certaines marques.

Vous vivez peut-être dans une région où l'on extrait ou produit des matières importantes. Ces matières peuvent ensuite entrer dans la chaîne de production et distribution d'un produit final par le biais d'innombrables contrats, entreprises et processus de fabrication, qui sont souvent opaques ou ne sont pas immédiatement visibles ou accessibles. Ou encore, vous habitez peut-être près d'une forêt en train d'être défrichée et vous voulez savoir si les entreprises qui effectuent le défrichage ont recours à des pratiques légales et éthiques. L'impact de ces découvertes peut être crucial pour sauver la forêt.

Bien sûr, ce n'est pas toujours une investigatrice ou un investigateur vivant dans cette région qui exposera la réalité, mais le fait d'avoir quelqu'un de familiarisé ou proche pour observer ou lancer la recherche d'informations est un bon début. Souvent, quelques questions initiales et quelques éléments de preuve bruts peuvent mener à des investigations plus vastes menées par un autre groupe ou une autre organisation. Vous pouvez aussi vous lancer en étant conscient⋅e des risques et des considérations de sécurité, et en ayant une bonne évaluation des enjeux.

Même si vous n'êtes pas physiquement présent à un endroit où les marchandises sont produites ou extraites, de nombreuses investigation sur une chaîne d'approvisionnement et de distribution peuvent être menées à distance. En effet, dans la plupart des cas, les éléments d'une telle chaîne sont situés loin de la source − par exemple, la transformation du bois et la fabrication de meubles peuvent avoir lieu sur des continents éloignés de l'endroit où la forêt a été défrichée.


Conseil: Outils que tout le monde peut utiliser pour suivre les produits

Code à barres (CAB): Les codes à barres sur les produits de consommation peuvent être utilisés pour identifier le fabricant, ainsi que des informations supplémentaires à leur sujet. Bien que les codes barres nous soient plus familiers dans un contexte de vente au détail, ils sont également utilisés dans de nombreux autres secteurs d'activité. Dans le commerce de détail, les codes barres les plus couramment utilisés sont les numéros d'article européens / EAN, qui sont généralement à 13 chiffres et utilisés à l'intérieur et à l'extérieur de l'Europe, et le code universel de produit (CUP) à 12 chiffres, qui est très similaire à l'EAN, mais contient un zéro au début pour indiquer une homologation aux États-Unis ou au Canada. Les trois premiers chiffres d'un EAN indiquent le nom de l'entreprise qui a accepté l'enregistrement du code (veuillez noter que l'emplacement de l'entreprise peut être, mais pas nécessairement, le même que celui où le produit a été fabriqué). Les entreprises qui acceptent l'enregistrement sont membres de l'organisation à but non lucratif GS1, qui maintient la norme mondiale des codes barres. Le site Web de GS1 dispose d'une base de données interrogeable pour de nombreux codes barres (mais pas tous). Dans certains cas, cela peut s'avérer utile pour obtenir des informations sur la personne qui a enregistré le produit et peut également révéler des détails sur la structure de propriété d'une entreprise.

Labels d'hygiène alimentaire: Les règles communautaires européennes en matière d'hygiène alimentaire couvrent toutes les étapes de la production, de la transformation, de la distribution et de la vente des produits animaux destinés à la consommation humaine. Cela concerne, par exemple, le poisson, la viande et les produits laitiers, mais aussi les sous-produits animaux non alimentaires tels que les aliments pour animaux de compagnie. Chaque établissement ou point de vente individuel (plutôt que la société mère) qui met de tels produits sur le marché doit avoir un numéro d'enregistrement qui l'identifie de façon unique. Les codes se trouvent sur l'étiquette du produit et consistent en une combinaison de lettres et de chiffres dans un cercle. Jetez un coup d'œil à un produit chez vous pour voir à quel point il est facile de repérer l'étiquette. L'UE dispose d'une base de données en ligne des codes qui permet d'identifier le nom de l'entreprise qui a mis le produit sur le marché. Étant donné que le règlement couvre les importations et tous les processus qui se déroulent dans l'UE, la base de données contient des informations sur les entreprises de plus de 80 pays. C'est très utile si vous investiguez sur la chaîne de traçabilité d'un produit alimentaire fabriqué par une grande entreprise de consommation dans le cadre d'un contrat, ou d'une marque appartenant à un supermarché. Dans de tels cas, vous pouvez identifier le producteur réel plutôt que le propriétaire de la marque.

Ce qui compose une investigation sur une chaîne d'approvisionnement

https://cdn.ttc.io/src/kit.exposingtheinvisible.org/il/Supply-Chains-Breakdown-cik-illustration.png

Lorsque vous vous préparez à votre investigation, il est important d'avoir une idée éclairée de ce qu'il est possible de réaliser, de ce qui est pertinent et de ce qui pourrait être hors de portée.

Les chaînes d'approvisionnement logistique ne sont pas toujours simples; il s'agit souvent de réseaux complexes ou de réseaux d'acteurs, de processus et de mouvements. Bien qu'il faille des milliers de maillons dans plusieurs chaînes d'approvisionnement pour fabriquer un ordinateur portable, les investigations se concentrent généralement sur des composants très spécifiques d'une chaîne logistique, comme la source d'un élément unique utilisé dans la fabrication d'une partie de l'ordinateur portable ou une usine unique où se déroule une étape de la production. La tenue d'une telle orientation rend la recherche plus efficace.

La recherche sur la chaîne d'approvisionnement peut contribuer à lier une entreprise à des questions éthiques qui entachent ses produits, même si les composants physiques du produit lui-même ne prêtent pas à controverse − par exemple, la violation des droits fonciers autochtones qui survient souvent lors de la production de caoutchouc pour pneus de voiture.

Un concept clé à retenir au sujet des chaînes d'approvisionnement est la traçabilité: la transmission de l'information d'une étape de la chaîne d'approvisionnement à l'autre.

Il peut s'agir de la source initiale d'ingrédients ou de la matière première d'un produit, des modifications qu'il a subies en cours de route ou d'autres détails pertinents qui peuvent aider à retracer toute une histoire du transport et de la production. Certaines entreprises ont des systèmes à cet effet, mais de nombreuses chaînes d'approvisionnement sont si longues et compliquées qu'il peut être difficile, même pour les entreprises directement concernées, d'obtenir une chaîne d'approvisionnement entièrement traçable.

Parfois, des systèmes de certification sont utilisés pour garantir que les produits sont fabriqués, assemblés et commercialisés selon des normes spécifiques. Par exemple, ils peuvent indiquer que les droits humains et les droits fonciers traditionnels des populations locales et autochtones sont respectés ou qu'aucune forêt tropicale n'est défrichée pour fabriquer un produit spécifique. Parmi les systèmes de certification bien connus, on peut citer ceux qui concernent les produits biologiques et équitables ou ceux qui concernent le bois, l'huile de palme ou le café durables.

https://cdn.ttc.io/src/kit.exposingtheinvisible.org/supply-chain-certificates_collage.pngLogos de certificats Fairtrade. Image de Pinterest: https://www.pinterest.com/pin/110619734567839836/

Pour effectuer une recherche sur une chaîne d'approvisionnement logistique, il est nécessaire d'avoir une bonne compréhension non seulement du produit que vous essayez de suivre et de ses prix de production, mais aussi des finances de l'entreprise et des processus commerciaux et de transport dans différents pays.

Réévaluez vos hypothèses et vérifiez vos données à chaque étape. Comme pour toute investigation, vous devriez toujours remettre en question vos hypothèses et vos résultats initiaux afin de vous assurer que les renseignements que vous recueillez sont pertinents par rapport à ce que vous aviez l'intention de prouver. Ce qui, à première vue, semble probable, peut en fait avoir une autre explication. Par exemple, vous pourriez avoir relié une entreprise qui défriche illégalement des forêts à une scierie qui vend du bois à une entreprise de meubles, pour découvrir que l'entreprise de meubles n'utilise pas réellement les espèces de bois récoltées dans la forêt en question. Vous ne pouvez donc pas établir de lien direct entre l'entreprise et l'activité illégale de déforestation.

La nature flexible et imprévisible de la recherche sur une chaîne d'approvisionnement signifie également qu'il n'est pas toujours possible de prévoir combien de temps prendra votre recherche. Parfois, relier deux processus peut prendre une journée de travail sur une base de données en ligne; parfois, cela peut prendre des mois et des dizaines de stratégies et d'outils de recherche, y compris la recherche en ligne et sur le terrain.

En raison de la complexité de la recherche sur la chaîne d'approvisionnement et des risques juridiques, éthiques et de sécurité associés à l'accusation d'actes répréhensibles par les grandes entreprises, si vous décidez de mener ce genre d'investigation, il est préférable de prendre votre temps pour développer lentement vos compétences et votre compréhension des chaînes logistiques. Commencer par des recherches de base et tester certains des outils et techniques que nous présentons ici serait un moyen simple de vous initier à ces champs de compétences.

Comment et par où dois-je commencer?

Vous pouvez commencer votre investigation depuis n'importe quel point d'une chaîne logistique dans laquelle vous soupçonnez un comportement contraire à l'éthique ou illégal.

Dans la plupart des cas, les investigatrices et investigateurs suivent la piste en aval le long d'une chaîne d'approvisionnement à partir de ce point d'entrée. Par exemple, si une enquête débute dans une usine d'assemblage de téléphones mobiles soupçonnée de recourir au travail des enfants, elle se poursuivra très probablement en aval jusqu'à la marque qui vend les téléphones mobiles, plutôt qu'en amont jusqu'à l'origine des plastiques et métaux utilisés dans leur fabrication. L'accent sera mis ici sur la dénonciation des pratiques illégales et contraires à l'éthique consistant à exploiter des enfants pour produire ce téléphone.

Dans certains cas, cependant, la recherche peut se faire en amont. Un exemple pourrait être le cas d'une entreprise mal connue qui établit une usine de fabrication dans une ville dont les résident⋅e⋅s veulent savoir si les produits et les marchandises qui entrent dans l'usine sont d'origine controversée.

Une fois que vous avez identifié un point de départ, vous pouvez suivre un cheminement stratégique le long de la chaîne logistique pour recueillir des preuves reliant chaque étape, que ce soit le long d'un processus de production ou de la route de transport d'un produit.

Cela dit, votre recherche sera très probablement non linéaire et vous devrez utiliser plusieurs outils. Selon l'objet de votre recherche, votre travail nécessitera des recherches en ligne approfondies, et parfois des recherches sur le terrain.

Vous pourriez avoir besoin d'utiliser n'importe quoi, comme des cartes pour identifier la source des matières premières ou des services interactifs de suivi des transports pour suivre les expéditions de marchandises, aux bases de données en ligne sur les douanes et les produits, en passant par les registres des entreprises et les sites Web des bourses pour en savoir plus sur les produits et les entreprises sur lesquels vous travaillez. Vous pouvez aussi parfois entreprendre des recherches sur le terrain et collaborer avec d'autres personnes pour recueillir des preuves et des témoignages sur ce qui se passe sur le terrain.

N'oubliez pas que les entreprises ont tendance à protéger étroitement l'information sur leurs fournisseurs et leurs clients pour éviter d'exposer leurs mécanismes internes et leurs avantages sur leurs concurrents. Les entreprises engagent aussi parfois des enquêt⋅rices⋅eurs pour faire des recherches sur les chaînes d'approvisionnement des produits concurrents et sur d'autres entreprises.

Des bonnes investigatrices et bons investigateurs au sujet de chaîne d'approvisionnement cherchent des preuves qui font les liens dans cette chaîne, ce qui exige souvent beaucoup de créativité, car il n'y a pas deux chaînes d'approvisionnement identiques et l'accès à l'information peut varier considérablement selon les sources de données disponibles ou les régions où la recherche est effectuée. La capacité d'avoir « une approche transversale » en établissant des liens inédits est une compétence essentielle, tout comme la capacité de trouver des solutions novatrices à des problèmes de recherche.

Cartographier et profiler des acteurs

Lorsqu'on réfléchit aux chaînes d'approvisionnement, une première étape utile consiste à comprendre les divers acteurs − les entreprises ou les individus participants − qui interviennent en cours de route. Alors que les chaînes proprement dites sont généralement des combinaisons uniques, certains acteurs peuvent être classés en groupes, qui sont souvent reliés entre eux par des frets maritimes ou des opérateurs de transport.

Le plus souvent, sur une chaîne d'approvisionnement, vous rencontrerez ce qui suit:


Product⋅rice⋅eur (producer en anglais): entreprise, personne ou groupe de personnes qui prend cultive, extrait ou produit autrement les matières premières (comme le propriétaire d'une plantation de bois).

Transformat⋅rice⋅eur/processeur initial⋅e (initial processor en anglais): entreprise qui effectue la première transformation du produit (par exemple, une scierie qui transforme une bûche en planches).

Transformat⋅rices⋅eurs secondaires (further processors en anglais): entreprises qui effectuent des transformations supplémentaires du produit (le bois peut même se transformer en fibre pour le textile). Dans de nombreuses chaînes d'approvisionnement, il y a plusieurs transformateurs secondaires, alors que d'autres chaînes d'approvisionnement n'en ont peut-être pas.

Importat⋅rices⋅eurs, exportat⋅rices⋅eurs, distribut⋅rices⋅eurs (importer-exporter-distributor en anglais): sociétés chargées d'acheminer les produits dans différents pays, en exploitant ou en louant des services d'expédition ou de camionnage pour transporter les produits (par exemple, en expédiant les planches de bois à un dépôt dans le pays X, d'où elles peuvent être vendues aux fabricants de meubles et autres).

Fabricant⋅e⋅s (manufacturer en anglais): entreprises qui effectuent la dernière transformation avant que le produit ne soit vendu aux consommat⋅rices⋅eurs ou aux utilisateurs industriels (comme l'entreprise qui fabrique des meubles ou des cure-dents).

Détaillant⋅e⋅s (retailer en anglais): entreprises et particuliers responsables de la vente des produits aux consommateurs ou aux utilisateurs industriels (comme une quincaillerie ou un magasin de meubles).

https://cdn.ttc.io/src/kit.exposingtheinvisible.org/supply-chain-blocks.pngExemple simplifié d'acteurs de la chaîne d'approvisionnement et de leurs connexions

Supposons que vous ayez choisi votre point d'entrée dans une chaîne logistique: par exemple, un fabricant de tissus local où vous soupçonnez que les travailleurs et travailleuses sont maltraité⋅e⋅s et sous-payé⋅e⋅s, et vous voulez savoir quelles marques de mode achètent ces tissus et où ils sont vendus. Vous avez également cartographié les acteurs et actrices sur lesquel⋅le⋅s vous vous concentrerez: le fabricant et le détaillant (plus, potentiellement, les consommat⋅rices⋅eurs finaux), de sorte que vous puissiez sensibiliser le public aux résultats de votre investigation.

Maintenant, vous savez sur quoi et sur qui vous enquêtez. L'étape suivante consiste à établir une liste d'entreprises et de personnes intéressantes − vos actrices, acteurs actuels. Avant d'aller plus loin, commencez par faire des recherches sur leurs propriétaires, leurs modèles d'entreprise, leurs réseaux de collaborat⋅rices⋅eurs, leurs lieux d'enregistrement et/ou d'exploitation, les produits qu'ils fabriquent ou vendent, et les éventuelles controverses qui les entourent déjà.

En faisant cette recherche de base, vous créez un profil de vos principaux actrices, acteurs et de leurs relations, vous construisez votre base pour une investigation plus approfondie, vous vous préparez aux entretiens avec les personnes concernées (sources, témoins, spécialistes, etc.), vous établissez des relations et évaluez vos risques potentiels.

La recherche sur Internet est un bon point de départ pour commencer à récolter de l'information de base sur les entreprises et les personnes associées aux entreprises de la chaîne d'approvisionnement que vous étudiez. Essayez d'en apprendre le plus possible sur les sites Web et les rapports d'activité des entreprises, les rapports de contrôle sur la chaîne d'approvisionnement (si disponible le cas échéant), les bourses (si l'entreprise est cotée en bourse), les articles de presse ou les profils des médias sociaux de l'entreprise, de son conseil et de son personnel. En même temps, recherchez les documents officiels qui comprennent les données d'enregistrement des sociétés, les actionnaires, les filiales, les membres du conseil d'administration, les administrateurs, les rapports financiers annuels et autres détails pertinents. Si vous savez déjà dans quels pays chercher des documents officiels, vous pouvez commencer par consulter les registres d'entreprises en ligne disponibles et d'autres bases de données officielles, telles que les registres fonciers, les archives judiciaires, les registres des brevets, etc.

Il existe un certain nombre de plates-formes pour vous aider à démarrer cette recherche. Certains sites Web de registres d'entreprises peuvent sembler intimidants au premier abord, mais ne vous découragez pas : il existe des moyens plus conviviaux, pratiques et extrêmement utiles de se familiariser avec le domaine de la recherche sur les entreprises.

L'Investigative Dashboard (ID) est une ressource élaborée par Organized Crime and Corruption Reporting Project, qui fournit un index mondial des registres publics des entreprises, des pays et des tribunaux. À partir de cette plate-forme, vous pouvez vous rendre dans le pays et le type de documents que vous souhaitez, mais notez que si certains documents d'entreprise offrent un accès gratuit à des informations de base ou plus avancées, beaucoup devront s'enregistrer et payer des frais afin de pouvoir fournir des documents détaillés sur l'entreprise. ID marque souvent les ressources comme étant gratuites ou payantes, vous savez donc à quoi vous attendre. De plus, la plateforme permet aux investigatrices et investigateurs de rechercher et d'utiliser librement sa base de données de millions de documents et d'ensembles de données provenant de sources publiques, de fuites et d'investigations qu'elle a menées dans le passé. Il y a de fortes chances que vous y trouviez aussi de bonnes pistes.

https://cdn.ttc.io/src/kit.exposingtheinvisible.org/supply-chain-ID.pngCapture d'écran Investigative Dashboard.

Il existe d'autres ressources similaires où vous pouvez poursuivre et élargir vos recherches. Open Corporates est une plateforme qui vous permet de rechercher gratuitement les dossiers d’enregistrement d'entreprise et les données connexes recueillies dans le monde entier. L'International Consortium for Investigative Journalism (ICIJ) gère la Offshore Leaks Database, une immense base de données qui contient des dossiers d'entreprises et d'autres documents utiles qui ont été révélés par de grandes fuites et des projets auxquels ce groupe a travaillé, notamment les Paradise Papers, Panama Papers, Offshore Leaks et Bahamas Leaks.

N'oubliez pas la puissance des médias sociaux, et en particulier des réseaux professionnels comme LinkedIn, où vous pouvez rechercher des personnes et des entreprises et identifier des liens possibles entre vos sujets d'intérêt.

Ailleurs dans ce kit, vous pouvez apprendre comment constituer un ensemble de preuves solides, comment investiguer sur les entreprises et les gens, comment faire des recherches en ligne et hors ligne et comment utiliser divers outils et techniques comme les cartes, les médias sociaux, les entrevues, etc. Vous pouvez combiner les ressources et développer de nouvelles compétences pour chaque question que vous étudiez, en fonction des exigences de votre contexte particulier, tout en vous assurant de vous remémorer les considérations de sécurité et d'éthique qui vont de pair avec vos projets.

Inspiration et conseils: un exemple d'enquête

Cette partie utilise un exemple fictif pour vous montrer les types d'outils et d'approches que vous pourriez utiliser pour effectuer une enquête sur la chaîne d'approvisionnement logistique. Bien que l'exemple soit relativement réaliste, la chaîne de traçabilité a été simplifiée et raccourcie à des fins d'illustration.

Contrairement au produit lui-même, la recherche sur la chaîne de traçabilité ne peut suivre une recette de recherche simple, de sorte que l'objectif de cet exemple est de démontrer la nécessité de penser de façon créative et de s'adapter à chaque cas particulier.


Note: Tous les noms des entités impliquées sont fictifs, et toute relation avec des sociétés ou des produits réels est fortuite.

Provoqué par une histoire d'injustice

Vous commencez votre investigation en vous concentrant sur la chaîne d'approvisionnement logistique là où un minerai quitte la mine ou l'entrepôt d'une société. C'est votre point d'entrée. Au début, vous pourriez commencer par une simple recherche en ligne. Gardez à l'esprit que ce cas peut être sensible, il est donc utile de vous familiariser avec certains outils de sécurité numérique, tels que le navigateur Tor, le moteur de recherche DuckDuckGo, ou un VPN (Virtual Private Network), pour limiter le fait d'être suivi.

Votre recherche ne donne pas beaucoup plus que le nom de l'entreprise elle-même, mais vous recueillez des informations supplémentaires, telles que le numéro d'enregistrement de l'entreprise et les noms des fondateurs et des personnes clés de l'entreprise.

Vous effectuez également des recherches en ligne et demandez à des spécialistes en qui vous avez confiance sur des sujets connexes tels que :

  • Les utilisations de la bauxite (comme principale source d'aluminium).
  • Informations détaillées sur le processus de production de l'aluminium et ses impacts.
  • Les plus grandes entreprises impliquées dans la production mondiale de bauxite et d'aluminium.
  • Les principales utilisations de l'aluminium dans l'industrie.

Exemples de points d'entrée pour la recherche en ligne:

Dans de nombreux cas, Wikipédia fournit des informations d'entrée utiles et des liens vers des sources externes que vous pouvez consulter pour approfondir vos connaissances. Les sites Web spécialisés qui se concentrent sur les minéraux particuliers sont utiles pour comprendre le domaine et ses principaux acteurs. Dans ce cas, par exemple, une recherche DuckDuckGo (ou Firefox, Google, etc.) "aluminium et bauxite" vous conduit à des pages comme celle de Geology.com, Aluminum.com (Aluminum Association in the US), Aluminum Council de l'Australie et bien d'autres, où vous trouverez des informations sur le processus de production et les utilisations de cette ressource.

Par exemple, en cherchant « les producteurs de bauxite dans le monde en 2019 », vous trouverez des informations sur les principaux pays et entreprises qui produisent actuellement de la bauxite.

La recherche de « producteurs d'aluminium dans le monde 2019 » vous conduit à d'autres ressources telles qu'une carte et une base de données téléchargeable des principaux producteurs d'aluminium de l'institut international World Aluminium et des données supplémentaires de l'agrégateur de statistiques Statista.

Enquête sur les intervenant⋅e⋅s clé⋅e⋅s

Votre recherche préliminaire en ligne a fourni des informations capitales sur les produits et les acteurs au centre de votre investigation; suffisamment pour acquérir des connaissances de base et des détails de base sur votre sujet et les principaux sujets (producteurs, acheteurs, etc.).

Vous continuez ensuite en cartographiant vos acteurs et les liens entre eux − qui est product⋅rice⋅eur, qui livre la marchandise à qui, par quels moyens, etc. − et en suivant la chaîne d'approvisionnement en aval de votre point d'entrée.

Le producteur: ENTREPRISE MINIÈRE

Puisque l'entreprise − Brown Gold − exploite la ressource, elle est considérée comme la productrice de la marchandise. En utilisant les ressources mentionnées ci-dessus, vous pouvez recueillir divers types d'informations pour mieux comprendre qui est Brown Gold:

  • Exploitation physique et localisation de l'entreprise − source: cartes et images satellitaires (itinéraires de transport potentiels).
  • Type de société (privée, publique et, le cas échéant, actionnaires, etc.) - source: registres du commerce, bourse, informations sur le site web.
  • Informations financières − source: documents déposés par les sociétés, rapports annuels sur le site Web de la société, bourse (si la société est cotée en bourse).
  • Adresses du siège social (utilisées à des fins formelles, par exemple pour la réception du courrier) et adresses commerciales ou opérationnelles (où se déroulent les activités réelles) − source: registres en ligne et hors ligne de la société, site web de la société.
  • Membres du conseil d'administration et administrat⋅rices⋅eurs (et toute autre entreprise dans laquelle ils pourraient être impliqués) − source: registres d'entreprises, site Web de l'entreprise, bases de données sur les entreprises et les personnes (voir ci-dessus pour le tableau de bord des enquêtes et d'autres ressources)
  • Connexions bancaires, prêts, hypothèques − source: registres de la société, dossiers judiciaires, rapports financiers annuels.
  • Les commentaires et les griefs des employés sur des sites comme glassdoor.com, comparably.com, careerbliss.com, peuvent fournir parfois des informations sur l'entreprise.
  • La page des offres d'emploi ou de carrière actuelles et les archives des offres d'emploi sur archive.org (s'ils existent) peuvent fournir des informations sur les projets, les lieux et les plans futurs de l'entreprise.

Note:

Une recherche minutieuse dans les rapports d'entreprise et autres documents peut mener à des conclusions très utiles. Les rapports annuels, les rapports sur le développement durable des entreprises, les présentations d'entreprises et les dépôts d'actionnaires peuvent tous être utiles non seulement pour obtenir des informations de base sur une entreprise et ses finances, mais aussi, dans certains cas, sur ses clients (des photos dans ces rapports peuvent être particulièrement utiles pour cela).

Dans ce cas, vous trouvez l'emplacement de l'entreprise sur des images satellites et identifiez les membres de son conseil d'administration et ses administrat⋅rices⋅eurs, mais vous ne pouvez pas trouver d'autres informations à leur sujet. Vous n'avez pas non plus trouvé les données financières détaillées ou les noms des client⋅e⋅s de l'entreprise. En faisant des recherches dans les dossiers et les rapports annuels des sociétés, vous parviendrez cependant à trouver une filiale (une société détenue et contrôlée par une autre société) de Brown Gold, sous le nom de BG Shipping.

Le transformateur initial: FONDERIE D'ALUMINIUM

D'après vos premières recherches en ligne, vous avez découvert que la bauxite est utilisée pour fabriquer de l'aluminium, qui à son tour est produit dans de grandes fonderies (installations où le métal est extrait par chauffage et fusion du minerai). Vous avez également découvert que les fonderies proviennent d'investissements de grandes ampleurs − à tel point qu'il y en a moins de 150 dans le monde.

Ces renseignements vous aideront dans votre investigation, car ils offrent un champ d'enquête relativement étroit. Pour trouver l'une des fonderies approvisionnée par Brown Gold, vous utilisez un processus d'élimination pour exclure certaines voies, tout en cherchant des liens probables entre la société minière et certaines fonderies.

Voici des exemples d'activités d'investigation à cette fin:

  • Trouver s'il y a des fonderies dans le pays où la mine est exploitée − il n'y en a aucune.
  • Identifier d'autres mines de bauxite dans le pays − on en trouve trois autres.
  • En analysant si ce pays exporte de la bauxite à l'étranger en utilisant la base de données Comtrade − vous constatez que six pays ont reçu de la bauxite. Jusqu'à présent, vous connaissez quatre mines au total; cela signifie que vous ne pouvez pas encore déterminer quel pays est approvisionné par Brown Gold.

https://cdn.ttc.io/src/kit.exposingtheinvisible.org/supply-chain-comtrade.pngExemple de recherche comtrade.org. Capture d'écran par Tactical Tech.

Afin d'identifier la fonderie, vous devez d'abord déterminer le pays qui reçoit la bauxite.

Avec une recherche en ligne relativement simple (par exemple, « comment la bauxite est-elle transportée »), vous apprenez que la bauxite est le plus souvent transportée par bateau ou par train.

Vous effectuez d'autres recherches en ligne et vérifiez les itinéraires de transport et les emplacements cartographiques (à l'aide de Google Maps ou Google Earth) pour cartographier les ports en eau profonde. Puis, en examinant les lignes de chemin de fer entre les quatre mines et l'emplacement des mines les unes par rapport aux autres, vous concluez que Brown Gold exporte très probablement sa bauxite par bateau.

De plus, vous avez précédemment identifié la filiale BG Shipping et avez pu localiser ses entrepôts sur la carte dans un port relié à Brown Gold par une voie ferrée. Vous pouvez donc conclure avec encore plus de certitude que l'entreprise exporte sa bauxite à partir de ce port.

Le trader: COMPAGNIE MARITIME

Aujourd'hui, la majorité des navires transportant des marchandises sont équipés de dispositifs de suivi en direct, qui utilisent ce qu'on appelle un système d'identification automatique (AIS). Tous les navires de plus de 300 tonnes (brut) sont tenus par la loi d'émettre des signaux radio avec leur vitesse, leur direction et leur position exacte. Ces données sont également saisies par les récepteurs à bord d'autres navires et par les stations de réception dans les ports et sur les côtes.

Des services tels que Marine Traffic, Vesseltracker, et d'autres utilisent les informations AIS pour produire des cartes en direct montrant le mouvement des navires à travers le monde. Pour faire une recherche sur la carte, vous devez connaître le nom ou le numéro d'immatriculation du navire que vous suivez. Pour obtenir des ressources supplémentaires et selon vos besoins, d'autres services de suivi peuvent vous être utiles, alors des commentaires comme celui-ci de Marine InsightTop Eight Websites to Track Your Ship − peuvent vous aider dans votre recherche d'alternatives.

La plupart des services de suivi des navires ont une version gratuite ou offrent un essai gratuit, qui peut être utilisé pour suivre ces navires. Ils ont également tendance à utiliser leur propre réseau de stations réceptrices et ont des cartes sur leur site Web qui indiquent la couverture du réseau. MarineTraffic, par exemple, fournit des informations en temps quasi réel sur la position des navires et des informations relatives au voyage. En plus des récepteurs AIS, qui sont basés au sol, Marine Traffic (et d'autres plates-formes de ce type) collecte également des données sur les navires à partir de récepteurs satellites. L'obtention de ces données nécessite souvent le paiement d'une redevance unique ou la souscription d'un abonnement annuel, ce qui est généralement moins cher si vous prévoyez de les utiliser plus longtemps.

https://cdn.ttc.io/src/kit.exposingtheinvisible.org/supply-chain-marinetraffic.pngExemple de recherche MarineTraffic.org. Capture d'écran par Tactical Tech.


Astuce:

Cherchez toujours sur plusieurs sites Web de suivi de navires pour retracer le même navire, car certaines plateformes peuvent vous fournir plus d'informations gratuites que d'autres, et certaines peuvent avoir les données dont vous avez besoin et d'autres pas.

S'il y a une zone géographique particulièrement important pour votre investigation qui n'est pas couvert par ces services, il est possible d'acheter votre propre récepteur en ligne, sur des sites comme Amazon ou des sites spécialisés comme Milltech Marine. Si c'est le cas, faites d'abord des recherches sérieuses: vérifiez quelle portée vous devez couvrir, ce que les autres utilisat⋅rices⋅eurs recommandent, vérifiez les analyses de l'équipement, consultez des forums comme ShipSpotting et peut-être même vérifiez avec quelques passionnés du suivi des navires pour des conseils et recommandations.


Note:

Prendre cette route nécessite un certain coût financier, une connexion Internet stable et une alimentation électrique à l'endroit où vous installez le récepteur, des connaissances sur la façon d'utiliser l'équipement et des efforts supplémentaires pour l'entretenir. Cependant, si cela vous aide à faire avancer votre investigation et que vous n'avez pas d'autres options, cela vaut bien le temps relativement court qu'il faut pour apprendre et expérimenter. La partie FAQ de MarineTraffic fournit des conseils utiles pour de telles situations. Le site Web offre également des récepteurs gratuits à celles et ceux qui veulent contribuer à sa carte en temps réél, mais cela exige que vous partagiez les données de votre récepteur avec la plate-forme, une action que vous pourriez ou non vouloir faire, selon le degré de sensibilité de votre investigation. Si vous décidez d'exploiter un récepteur, vous bénéficiez également d'un abonnement gratuit ou d'une mise à niveau de votre compte existant.

Après avoir décidé quel(s) site(s) de suivi utiliser, vous passez plusieurs semaines à cartographier les trajets des navires qui semblent avoir chargé des matériaux chez BG Shipping. Les navires qui passent plusieurs heures à quai juste à côté de l'installation BG Shipping dans le port sont plus que probablement en train de charger ou décharger.

Vous pouvez suivre les trajets des navires en sauvegardant leurs mouvements sur certaines des plateformes en ligne mentionnées ci-dessus. Dans MarineTraffic.com, par exemple, vous pouvez créer votre propre « flotte » de navires pour surveiller et obtenir des mises à jour ou configurer des notifications lorsqu'un navire atteint un port. Vous pouvez aussi accéder aux informations sur les voyages passés dans la base de données − parfois gratuitement, parfois contre rémunération.

En fin de compte, en suivant ces navires, vous identifiez trois ports dans trois pays différents à travers l'Asie qui ont reçu des exportations de BG Shipping. Cela signifie qu'au moins trois fonderies distinctes ont acheté de la bauxite à la mine Brown Gold.

En utilisant le MarineTraffic.com, vous parvenez à montrer qu'un navire qui a quitté BG Shipping s'est rendu directement à l'installation portuaire d'une société appelée Caliper Alumina. Vous en concluez que Caliper Alumina est l'une des fonderies qui reçoit la bauxite de la mine Brown Gold.

Pensez à vos recherches antérieures, lorsque vous avez identifié et cartographié les fonderies, leurs voies de transport, leurs filiales, leur personnel clé, leurs adresses et leurs finances. Vous pouvez maintenant appliquer les mêmes techniques et ressources pour en savoir plus sur Caliper Alumina et ses activités.


Astuce:

Les navires font parfois de multiples escales. De plus, il n'est pas toujours facile de savoir, à partir de sites comme celui du MarineTraffic.com ou d'autres services similaires, si un navire est en train de charger ou de décharger. Recherchez des renseignements supplémentaires sur le tirant d'eau du navire (la profondeur à laquelle sa coque est immergée dans l'eau), ce qui permet de savoir si le navire a été chargé ou déchargé (plus le tirant d'eau est élevé, plus le navire est lourd).

Le transformateur secondaire: PRODUCTEUR de cannettes

Dans cet exemple, vous pouvez utiliser une autre ressource, à savoir les données douanières, pour essayer d'identifier un des clients de Caliper Alumina.

Les données douanières comprennent les manifestes d'expédition, que chaque navire d'expédition est légalement tenu de transporter lorsqu'il fait le tour du monde. Les gouvernements collectent ces données afin de produire leurs statistiques commerciales. Il est possible d'acheter ces données, mais cela coûte cher et n'est disponible que pour un nombre limité de pays. En général, il fournit le nom de l'importateur et de l'exportateur - ainsi, si un pays du commerce ne fournit pas de données douanières pour l'achat, vous pourrez peut-être obtenir les mêmes informations de l'autre pays impliqué dans la transaction.

Le coût d'achat des données douanières a diminué ces derniers temps, parallèlement au nombre croissant d'entreprises qui les mettent en vente. Des exemples de tels services incluent Trade Atlas, Export Genius, Xportmine, ListThe, Panjiva, etc.

La première étape de ce processus consiste à savoir quelles données acheter et, pour ce faire, vous avez besoin d'informations contextuelles et de bases.

Les produits sont généralement organisés par codes SH (système harmonisé), nomenclature élaborée et tenue à jour par l'Organisation Mondiale des Douanes (WCO World Customs Organization / OMD). Les codes sont organisés en 21 sections, qui sont subdivisées en 97 chapitres, eux-mêmes subdivisés en plusieurs milliers de rubriques et sous-rubriques. L'édition de codes SH la plus récente, que nous utilisons dans ce guide à partir de 2019, est celle de 2017 (notez qu'une nouvelle version de la nomenclature entrera en vigueur en 2022.)

Voici comment cela fonctionne:

Habituellement, chaque subdivision est incrémentée à deux chiffres. Dans notre exemple:

La section XV « Métaux communs et ouvrages en métaux communs » énumère une série de chapitres numérotés de 72 à 83.

  • Le chapitre 76 est consacré à l'aluminium et aux ouvrages en aluminium. Viennent ensuite 16 rubriques, par exemple:
    • Rubrique 7606: Plaques, tôles et bandes en aluminium...
    • Rubrique 7612: Fûts, barils, tambours, bidons, boîtes et récipients similaires en aluminium (y compris les récipients tubulaires rigides ou souples), pour toutes matières (à l'exception des gaz comprimés ou liquéfiés), d'une contenance n'excédant pas 300 l, même avec revêtement intérieur ou calorifuge, mais non équipés d'un équipement mécanique ou thermique.
    • Sous-rubrique 7612.10: Récipients tubulaires pliants.

https://cdn.ttc.io/src/kit.exposingtheinvisible.org/supply-chain-wcoomd.pngCodes des métaux de base de l'Organisation Mondiale des Douanes wcoomd.org. Capture d'écran par Tactical Tech.

Lors de l'achat de données douanières, la plupart du temps, il est nécessaire de connaître les codes SH des produits en question. Souvent, les codes SH sont définis à huit ou dix chiffres, mais à ces niveaux, la classification est généralement établie par les pays plutôt que par l'OMD. De plus, les codes sont révisés et parfois ajustés tous les deux ou trois ans, y compris ceux de l'Organisation mondiale des douanes ci-dessus, alors assurez-vous de rester à jour.


Note:

Chaque produit et chaque expédition qui entre dans un pays est associé à un code SH, de sorte que les statistiques du commerce intérieur et international sont habituellement fondées sur ces codes SH. Par exemple, l'ONU gère la base de données Comtrade, qui contient des statistiques - comtrade.un.org/data − qui peuvent également s'avérer utiles pour les enquêtes sur la chaîne de possession.

Dans de nombreux cas, les données douanières se présentent sous forme de feuilles de calcul et contiennent souvent de faux positifs ou des orthographes multiples pour le même nom d'entreprise. Selon le but de votre investigation, vous pourriez avoir besoin de nettoyer les données, surtout pour l'analyse statistique. Les détails des données varient selon le pays qui les fournit, mais sont généralement inclus:

  • les noms de l'exportat⋅rice⋅eur et de l'importat⋅rice⋅eur,
  • la date de l'expédition (au moins le mois),
  • le poids de l'envoi,
  • les codes SH,
  • le port de chargement,
  • le port de déchargement.

Les champs de données supplémentaires peuvent inclure les adresses, les numéros de téléphone, les descriptions détaillées des produits, la valeur des expéditions, le nom du navire et de la compagnie maritime, ainsi que les noms et adresses des parties notifiantes (l'acheteur ou l'importateur qui reçoit un avis de l'arrivée de l'expédition).

En l'espèce, les données montrent qu'une société américaine du nom de Beverages Inc. a acheté des tôles d'aluminium à Caliper Alumina. Vous trouverez également un certain nombre d'expéditions plus anciennes effectuées par cette compagnie, que vous pouvez vérifier à l'aide des données historiques sur le MarineTraffic.com, en suivant les mouvements antérieurs du navire, tel que décrit ci-dessus. Vous remarquerez également que le site Web de Beverages Inc. présente des photos de canettes de boissons gazeuses produites par des marques réputées.

Le fabricant: ENTREPRISE DE BOISSONS GAZEUSES

L'une des entreprises dont les canettes sont affichées sur le site Web de Beverages Inc. s'appelle Spark Drinks.

Bien que vous puissiez être tenté⋅e de lier cette marque bien connue au producteur controversé de bauxite, d'autres recherches sont nécessaires pour s'assurer que cette chaîne d'approvisionnement logistique est bien connexe. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles elle peut ne pas être connexe. Il pourrait, par exemple, y avoir différentes qualités (résistance, concentration) d'aluminium dans différentes lignes de boîtes de conserve utilisées pour différentes marques. Il est donc possible que Sparks Drinks n'utilise pas l'aluminium fabriqué à partir de la bauxite provenant de la mine de Brown Gold. C'est là qu'apparaît le problème de la traçabilité.


Note: la traçabilité dans la chaîne d'approvisionnement

La traçabilité dans la chaîne d'approvisionnement logistique est un processus et une technique qui assure l'intégrité et la transparence de la chaîne de production d'une entreprise, en suivant les produits de l'origine au consommat⋅rice⋅eur. Cela réduit le risque d'étiquetage erroné des produits qui ont été mélangés à partir de différents fournisseurs et régions, permet de retracer les produits jusqu'à leur source et aide à identifier des lots particuliers du produit si quelque chose tourne mal et que les produits doivent être testés ou rappelés, etc. La traçabilité est un défi majeur dans les chaînes d'approvisionnement.

Dans certains cas, cependant, les marchandises et les produits sont séparés distinctement (leur identité est préservée*), ce qui signifie que les entreprises peuvent retracer le produit et ses composants jusqu'à l'origine et au product⋅rice⋅eur. Cette séparation est souvent requise pour les produits certifiés (par exemple ceux qui doivent répondre à des normes de qualité strictes) et les produits d'origine animale (par exemple, pour identifier les exploitations agricoles en cas de problèmes de sécurité alimentaire).

Dans la plupart des cas, cependant, des matières premières ou des composants provenant de différentes sources (ex. de différentes mines et de différents fournisseurs) sont mélangés à différents points de la chaîne d'approvisionnement. Par conséquent, en raison d'un manque de séparation distincte et de traçabilité, la plupart des entreprises ne savent pas avec certitude si elles sont liées à des act⋅rices⋅eurs impliqué⋅e⋅s dans des activités illégales, non éthiques ou controversées. Du point de vue de l’investigat⋅rice⋅eur, cela signifie que tous les act⋅rice⋅eurs en aval du lieu de mélange font partie de la chaîne d'approvisionnement en question.

Pour les entreprises, la traçabilité est importante pour plusieurs raisons. Il s'agit notamment du respect des politiques d'approvisionnement durable (par exemple, s'assurer qu'elles ne contribuent pas à la famine, à la sécheresse ou aux dommages causés à l'environnement) ou des réglementations sur les minéraux issus de conflit mises en œuvre par divers pays, qui imposent des règles strictes sur l'achat et l'utilisation des produits obtenus dans les zones contrôlées par des groupes armés ou où des abus ont lieu. De tels aspects sont importants pour la responsabilité d'une entreprise envers les autorités réglementaires et ses consommateurs.

Il existe un certain nombre de techniques de recherche que vous pouvez utiliser pour déterminer si un mélange se produit tout au long de la chaîne d'approvisionnement.

Parfois, l'information de l'entreprise (sites Web, documents publics) comprend des détails sur l'endroit où l'entreprise achète ses produits et si elle tient un registre détaillé de sa propre chaîne d'approvisionnement, de l'approvisionnement en matières premières jusqu'au moment où elles arrivent entre ses « mains ». Dans d'autres situations, la recherche en ligne d'articles scientifiques ou d'autres recherches sur votre sujet ou produit d'intérêt, ainsi que dans des revues plus générales comme Supply Chain Quarterly et les rapports d'analyse disponibles sur l'industrie, pourraient vous éclairer sur la façon dont le secteur fonctionne en général.

En outre, des ONG comme Greenpeace, Rainforest Action Network, Rainforest Alliance, Mining Watch et bien d'autres mènent déjà des recherches sur diverses chaînes d'approvisionnement logistique et leur impact sur les droits humains, l'environnement et le bien-être des communautés vivant et travaillant le long de la chaîne. Contactez-les pour obtenir des conseils si vous trouvez leurs connaissances utiles.


Conseil: utiliser les rapports des ONG

Les techniques et les ressources décrites ici sont souvent utilisées par les ONG qui font pression sur les entreprises pour qu'elles changent leurs modes de production ou rendent plus propre leurs chaînes d'approvisionnement logistique. Les rapports des ONG peuvent offrir des exemples instructifs et inspirants sur la façon dont ces outils ont été utilisés conjointement avec d'autres techniques de recherche sur la chaîne d'approvisionnement logistique. En lisant les rapports, gardez à l'esprit la mission de l'ONG. Certains termes peuvent ne pas convenir aux investigat⋅rice⋅eur ou aux journalistes et certains textes sont conçus à des fins de plaidoyer et d'élaboration de politiques. Cependant, c'est un exercice intéressant que d'essayer de comprendre comment la recherche a été menée et quels outils et stratégies d'investigation ont été utilisés.

Surveillez également les magazines et sites Web commerciaux des industriels qui décrivent le mode de fonctionnement de votre entreprise (voir supplychain247.com, par exemple). Cependant, gardez l'œil ouvert sur les articles et les recherches qui semblent partiaux ou uniquement axés sur des angles positifs − c'est un indice fort qu'ils peuvent être commandités par les entreprises mêmes que vous étudiez, et donc pas toujours fiables ou complets. Recherchez plusieurs sources et lisez autant que possible pour créer une image complète.

Vous pourriez également envisager de parler à des expert⋅e⋅s de l'industrie ou même à l'entreprise elle-même.


Avertissement:

Avant de parler directement à l'entreprise qui vous intéresse, vous devriez effectuer une recherche approfondie sur ses activités et être prêt⋅e à poser des questions très pertinentes plutôt que des détails que vous pourriez déjà trouver ailleurs. Si vous avez l'intention d'accuser l'entreprise de quelque chose, il est logique d'éviter de le leur dire, ou même d'y faire allusion de près ou de loin, avant d'avoir recueilli des preuves solides. Les entreprises puissantes peuvent vous faire arrêter vos recherches, essayer de vous discréditer ou même parfois vous menacer de poursuites judiciaires ou d'autres types de pressions.

Maintenant, revenons à notre scénario. Les magazines de l'industrie vous apprennent que le mélange a lieu à la fonderie d'aluminium et que tous les produits qui en sortent contiennent de la bauxite provenant de diverses sources. Comme ce point est crucial, vous le corroborer également en réalisant des entrevues avec des expert⋅e⋅s de l'industrie et, éventuellement, avec des représentants de la fonderie elle-même. Cela signifie que tout produit contenant de l'aluminium provenant de la fonderie, y compris les produits de Spark Drinks, est potentiellement contaminé par de la bauxite d'origine controversée.

Le détaillant: SUPERMARCHÉ

Dans cette chaîne d'approvisionnement logistique, la dernière étape de l'identification des détaillants qui vendent les produits aux consommateurs est relativement simple, puisque la plupart des détaillants dans votre pays ont des magasins en ligne et les produits stockés peuvent être trouvés via les sites Web des détaillants − ainsi que, bien sûr, en personne en visitant les magasins. Cela vous permet de compléter la chaîne d'approvisionnement logistique et de relier la bauxite à un certain nombre de grandes chaînes de supermarchés.

Fin de l'exercice et autres questions

Même si l'étude de cas s'arrête là, il y a encore beaucoup de questions potentielles auxquelles il faut répondre pour accroître votre degré certitude quant à l'information. Il s'agit notamment de:

  • Les clients inscrits par Beverages Inc. sont-ils toujours à jour?
  • Est-il possible que la bauxite et l'aluminium soient d'une qualité qui exclut la fonderie (usine d'électrolyse) que vous avez identifiée et rende donc impossible la chaîne en question (et qu'il faudrait donc identifier une autre usine)?
  • Est-ce que Beverages Inc. exporte vers d'autres pays?
  • Existe-t-il des moyens de confirmer les maillons de la chaîne d'approvisionnement logistique à l'aide d'autres techniques de recherche ou de vérifier davantage les résultats que vous avez obtenus jusqu'ici?

Vous pouvez utiliser de nombreuses techniques de recherche différentes pour identifier les client⋅e⋅s de la fonderie d'aluminium et, selon le nombre de transformations qui auront lieu, il se peut qu'il y ait encore d'autres chaînes à découvrir avant d'atteindre le produit de consommation final.

Pour les produits électroniques, il est probable que l'aluminium change de mains plusieurs fois avant de pouvoir être trouvé (forme et état non reconnaissables) dans un magasin. Dans certains cas, en raison de la nature et de la complexité des chaînes d'approvisionnement, vous devrez inventer ou adapter considérablement les techniques de recherche.

Risques et considérations

La recherche sur la chaîne d'approvisionnement logistique comporte souvent des risques importants, dont beaucoup dépendent à la fois des stratégies de recherche employées et des régions géographiques dans lesquelles elles se déroulent. Étant donné que ce type de recherche est souvent lié aux profits, aux pertes et aux bénéfices des entreprises et qu'il peut avoir des répercussions sur ceux-ci, il convient de savoir comment protéger vos recherches et travailler sous des pseudonymes. Si vous décidez de rendre publiques vos conclusions, la publication en temps opportun des résultats clés de la recherche (au lieu de tout publier à un seul moment) est une méthode pour composer avec les équipes de gestion de crise et de relations publiques. L'élaboration d'une méthode et de métadonnées préservant la façon de cataloguer les données, les notes, les recherches et les fichiers est essentielle. Il est recommandé de développer un processus de travail qui implique une sauvegarde chiffrée.

Si vous avez des compétences techniques, cherchez des moyens de diviser les clés de déchiffrement en éclats (Shamir Secret). Ceci vous permet de diviser la clé en plusieurs morceaux, de troubler, et ce n'est que si un certain nombre de morceaux correctement réassemblés que la clé se réforme. Regardez des projets comme ssss et storaj pour exemples. Les hachages de ces fragments peuvent être utilisés pour créer ce que l'on appelle des « insurance files » qui peuvent être utiles à l'investigatrice, l'investigateur, mais ils ne sont traités dans le présent article.

Préoccupations liées à la sécurité

Une recherche réussie concernant une chaîne d'approvisionnement logistique nécessite souvent une recherche sur le terrain en plus de la collecte de données en ligne et du suivi des expéditions. La recherche sur le terrain peut présenter un risque élevé, en particulier dans certaines régions où la corruption est répandue, où les investigatrices et investigateurs, et les journalistes ont peu de protection face à une violence fréquente. Ce type de travail s'effectue généralement en équipe et selon des plans minutieux de sécurité physique et numérique. Les travaux avec des risques élevés ne devraient être entrepris que par des investigatrices et investigateurs d'expérience.

Accès aux données

Les entreprises ont généralement plusieurs client⋅e⋅s et fournisseurs, souvent par centaines. Il y a donc de nombreuses embranchements sur la route lorsqu'il s'agit de suivre la trace des produits que vous étudiez. Faites ces choix avec soin et basez-les sur des connaissances, des faits et des informations plutôt que sur des sentiments instinctifs. Par exemple, une évaluation de la complexité de la recherche et du fonctionnement dans des juridictions spécifiques est un moyen rationnel de prendre de telles décisions.

Il est important d'accorder une attention particulière aux problèmes par étranglement dans une chaîne d'approvisionnement logistique (par exemple, un blocage/goulet dans la chaîne causé par la pénurie d'un produit de base ou par une demande accrue), où un petit nombre d'entreprises peuvent avoir des parts de marché massives. Par exemple, une poignée de négociants dominent maintenant le commerce mondial des produits agricoles.

Dans la plupart des cas, il n'est pas possible de prouver la chaîne d'approvisionnement d'un produit spécifique jusqu'au produit final. Cette dilution de la chaîne est courante et n'est pas nécessairement préoccupante. Par exemple, il serait très difficile de démontrer qu'une récolte de grains de café provenant d'un petit exploitant (un agriculteur non industriel récoltant une petite superficie) qui a défriché illégalement des terres boisées, se retrouve dans les produits de café instantané d'une grande entreprise de marque de consommation.

Toutefois, il pourrait être possible de prouver que le petit producteur vend à un agent spécifique, qui vend le café à une entreprise où les grains sont recueillis et lavés. Cette société vend à son tour à une entreprise de transformation et d'emballage qui expédie le café à l'étranger à un importat⋅rice⋅eur, qui le transmet à l'entreprise de torréfaction et de mouture du café, qui le vend ensuite à une grande marque de consommation qui emballe les produits de café, lesquels sont vendus dans les supermarchés du monde entier. Dans ce scénario, le café provenant des plantes illégales ne peut jamais être tracé directement et a été mélangé avec du café provenant de nombreuses autres plantations, mais la marque grand public est toujours exposée au problème car elle fait partie de la chaîne d'approvisionnement.

Questions juridiques

La recherche sur une chaîne d'approvisionnement logistique exige un niveau de preuve très élevé. Si les preuves à n'importe quel point de la chaîne ne sont pas assez solides, des investigations supplémentaires sont nécessaires pour corroborer votre théorie ou votre conclusion.

Ce type d'investigation finit souvent par mettre au jour de très grandes entreprises pour lesquelles la réputation a autant de valeur que les produits eux-mêmes, et elles réagissent souvent avec force lorsque leur réputation est menacée. Sachez qu'il n'est pas rare que des poursuites judiciaires découlent d'enquêtes sur les chaînes d'approvisionnement, et qu'il existe des risques importants pour les investigatrice et investigateurs, même lorsque les renseignements fournis sont exacts.

Les personnes qui investiguent sur une chaîne d'approvisionnement obtiennent souvent des conseils juridiques avant de publier les résultats de leurs travaux, ce qui expose souvent des entreprises puissantes et des pratiques douteuses. Les investigatrices et investigateurs peuvent être accusé⋅e⋅s de diffamation ou de calomnie; les pays ont des lois et des possibilités différentes en matière de questions juridiques; il est donc utile de demander des avis juridiques, ne serait-ce que par précaution.

Les organisations et les individus engagés dans cette recherche peuvent également faire face à des poursuites SLAPP (Strategic Lawsuit Against Public Participation / Poursuite stratégique contre la participation du public). Celles-ci sont conçues pour utiliser des fonds importants des entreprises pour engager des poursuites judiciaires sur les investigatrices et investigateurs afin de les intimider et de retarder ou de les empêcher de faire leur travail, même si la poursuite n'a que très peu ou pas de valeur juridique et de chances de succès.

Collaboration

Afin d'éviter ou d'atténuer bon nombre des risques susmentionnés, les investigatrices et investigateurs collaborent souvent avec d'autres personnes qui font un travail semblable, notamment en demandant des conseils et des pratiques adéquates sur la sécurité physique et numérique.

La collaboration est particulièrement recommandée lors de l'étude de certains sujets lorsque c'est le premier essai, et des connaissances et une expertise supplémentaires sont nécessaires. N'hésitez pas à poser des questions à des organisations et des personnes dignes de confiance et évitez la tentation d'essayer de faire tomber une entreprise dès votre première investigation.

La collaboration aide également à partager la charge de travail, de sorte que vous n'avez pas à suivre toute la chaîne d'approvisionnement logistique par vous-même, mais plutôt à travailler avec les communautés locales, les expert⋅e⋅s, les ONG et autres pour recueillir des preuves plus solides et obtenir un résultat plus probants.

Certains pays peuvent avoir des lois sur l'accès à l'information qui permettent aux citoyen⋅ne⋅s de ce pays d'avoir accès à des renseignements dont l'investigat⋅rice⋅eur ne dispose pas. Il se peut être logique de collaborer avec une citoyen⋅ne qui peut a accès à d'autres informations et qui encourt moins de risques.

Lorsque vous collaborez, il est judicieux de prendre des précautions supplémentaires pour chiffrer les fichiers/dossiers et obtenir les haches (empreintes numériques) des fichiers afin d'observer des modifications. Le type de logiciel de "contrôle des sources" qu'un⋅e développ⋅eur⋅euse utilise (github, bitbucket, etc.) peut vous aider à le faire et à garder la trace des fichiers, des modifications et des détentrices et détenteurs. Lorsque vous travaillez en équipe, assurez-vous de disposer d'un moyen de communication sécurisé et chiffré. Les applications de messagerie comme Signal ou Wire sont recommandées.


Publié en avril 2019

Ressources

Articles et Guides (en anglais)

Outils et bases de données

Glossaire

term-certification

Certification des produits − processus de vérification et d'approbation confirmant que certains produits et services respectent certaines normes et certains règlements.

term-chaineaprovision

Chaîne d'approvisionnement logistique − un ensemble d'étapes que les produits de base doivent franchir avant de devenir des produits utilisés par les consommateurs ou l'industrie.

term-chainetracabilite

Chaîne de traçabilité − un processus qui vise à démontrer que les preuves matérielles et autres sont protégées contre la falsification au cours d'une enquête, du point de collecte au point de publication ou d'utilisation dans d'autres circonstances, par exemple au tribunal.

term-codesh

Codes SH (système harmonisé) − nomenclature établie pour organiser et répertorier les produits afin de faciliter la classification et l'étiquetage transfrontaliers. Il est développé et mis à jour par l'Organisation mondiale des douanes (OMD).

term-detaillant

Détaillant⋅e − entreprise ou personne responsable de la vente des produits aux consommateurs ou aux utilisateurs industriels (comme une quincaillerie ou un magasin de meubles).

term-distributeur

Distribut⋅rice⋅eur − société responsable de l'acheminement des produits dans différents pays, en exploitant ou en engageant des entreprises de transport ou de camionnage pour transporter les produits.

term-exportateur

Exportat⋅rice⋅eur − entreprise, organisation, personne qui expédie des marchandises et du matériel à l'étranger à des fins commerciales.

term-fabricant

Fabricant⋅e − entreprise qui effectue la dernière transformation avant que le produit ne soit vendu aux consommateurs ou aux utilisateurs industriels (comme l'entreprise qui fabrique des meubles ou des cure-dents).

term-goulet

Goulet d'étranglement de la chaîne d'approvisionnement − un obstacle ou un blocage durant le processus de la chaîne d'approvisionnement causé par la pénurie d'un produit de base ou l'augmentation de la demande, et dans lequel seul un petit nombre d'entreprises peuvent posséder d'écrasantes parts de marché.

term-importateur

Importat⋅rice⋅eur − entreprise, organisation, personne qui fait passer des marchandises et des matériaux d'un pays étranger à un autre à des fins commerciales.

term-matierespremieres

Matières premières (commodities, en anglais) − marchandises échangées ou matières premières.

term-producteur

Product⋅rice⋅eur − entreprise, personne ou groupe de personnes qui prend, cultive, extrait ou produit autrement les matières premières (comme le, la propriétaire d'une plantation de bois).

term-produitcertifie

Produit certifié − un produit qui reçoit des approbations et des certifications confirmant qu'il respecte un ensemble de normes et de règlements en matière de qualité et de rendement. Par exemple, on s'attend à ce que les aliments certifiés biologiques soient produits sans l'utilisation de produits chimiques, mais qu'ils respectent également des conditions spécifiques en termes de stockage, d'emballage et de transport, entre autres.

term-transformateur-initial

Transformat⋅rice⋅eur initial⋅e − entreprise qui effectue la première transformation du produit (par exemple, une scierie qui transforme une bûche en planches).

term-transformateur-interm

Transformat⋅rice⋅eur intermédiaire − entreprise qui effectue des transformations supplémentaires d'un produit (comme la transformation du bois en fibre pour les textiles). Dans de nombreuses chaînes d'approvisionnement, il y a plusieurs transformateurs secondaires, alors que d'autres chaînes d'approvisionnement n'en ont peut-être pas.

term-vpn

Réseau Privé Virtuel / Virtual Private Network (VPN) - logiciel qui crée un un « tunnel » chiffré entre votre appareil et un serveur géré par votre service VPN fournisseur. Les sites web et autres services en ligne recevront vos demandes à partir de - et renvoyer leurs réponses à − l'adresse IP de ce serveur plutôt qu'à votre adresse IP réelle.